Ce pays du « soleil levant », réputé pour sa culture et sa puissance économique, possède une forte tradition culinaire et de nombreux rites associés à la consommation de nourriture. Les passionnés de gastronomie savent que les plats japonais sont absolument uniques en leur genre et très particuliers. D’ailleurs, la culture culinaire japonaise a été inscrite au patrimoine mondial. Parmi tant d’autres plats, celui qui nous vient à l’esprit lorsque nous parlons de « cuisine japonaise », le plus connu mais aussi le plus typique, est le sushi.

La tradition du sushi


C’est un plat japonais par excellence. La tradition du sushi a commencé en Asie du Sud Est. C’était une technique de conservation du poisson cru. Le poisson était salé et mis dans un récipient avec du riz fermenté, qui évitait au poisson de se détériorer. Après avoir vécu une vague d’évolution, ces plats sont aujourd’hui composés d’un riz vinaigré mélangé avec différents ingrédients, selon la forme et le type du sushi, tels que le poisson, les légumes, mais aussi les feuilles d’algues séchées dit Nori. Sur ce, les sushis peuvent être : des sushis maki, des sushis nigiri, des sushis temakis, et bien d’autres encore.

Comment les manger ?

Nous pouvons les déguster avec des baguettes, ou bien directement à la main en les saisissant délicatement et ils se mangent en une seule bouchée. En fonction des consommateurs, les sushis peuvent être trempés ou non dans de la sauce soja ou encore du wasabi qui est un condiment japonais très épicé, ou les deux en même temps. C’est un véritable mélange de saveurs dans la bouche. En effet, les sushis, s’ils sont bien originaires du japon, sont devenus un plat mondial. Aujourd’hui ce plat délicieux est devenu très populaire surtout en Europe de l’ouest et en Amérique du nord. Cependant il est toujours conseillé de s’assurer sur la qualité du poisson afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.