Depuis sa création, Kajirō Sushi se positionne comme un snaking japonais de qualité. Le souhait est de répondre à l’envie de manger sur le pouce ou à emporter des produits sains et savoureux.

De par la superficie du premier établissement, nous avons fait le choix de l’emballage jetable sur place comme à emporter. Si sur place nous travaillons à des solutions plus économe et moins impactante sur l’environnement, la vente à emporter reste une grosse consommatrice d’emballage. Pourtant des solutions existent.

La consigne pour recycler les emballages

Verre, plastique, carton, papier aluminium… Toute une palette d’emballages alimentaires permet de conserver nos aliments au quotidien. Comment transposer cela dans l’univers de la restauration à emporter et garder la facilité et le plaisir du sushi?

L’emballage réutilisable est la seule alternative. Mais demander de venir avec un contenant vide est difficile. Pour le client car il doit attendre un peu plus longtemps pour se faire servir, le temps de prendre son emballage, de mettre sa commande dedans avant de partir. Alors que tant d’efforts sont fait pour minimiser le temps d’attente, cette solution, quoi que possible, nous semble un retour en arrière.
Et pour nous, c’est un casse-tête alors qu’une majorité des commandes interviennent sur une amplitude horaire assez courte.

Même si l’idée est séduisante, elle se traduirait par une perte de service et in fine par une insatisfaction client. Je rajouterai que chaque emballage ne se vaut pas. Un emballage trop petit qui nécessiterait d’entasser les produits supprimerait le premier plaisir qu’offre un repas chez nous, le plaisir des yeux.

Ne serait-ce pas criminel de les entasser ?

D’où l’idée de la consigne. Proposer des emballages adaptés et permettre de revenir avec mais de partir avec un autre répond au problème. Pas d’attente, pas de gaspillage, un plaisir conservé. C’est ainsi que notre choix s’est porté sur les produit « Mon Bento ».
Pour ceux qui ne connaissent pas, Mon Bento est une entreprise auvergnate qui propose des produits créatifs au design épuré, fabriqué en France et à la qualité irréprochable. C’est donc un plaisir que d’associer notre jeune marque à cette entreprise à succès bâtie sur des valeurs qui nous sont proches.
Vous l’aurez compris, on aime et on en proposera à la vente !

Mais revenons à notre problème d’emballage. La consigne oui, mais comment? Quel prix, quelle modalité, quelle organisation. C’est là que l’on a besoin de vous ! Voici ce que nous souhaitons mettre en oeuvre dans les premières semaines de 2019. Merci de nous dire par commentaire, par les réseaux sociaux, par mail et bien sûr aux établissements, ce que vous en pensez et ce que vous aimeriez que l’on fasse.


Le Mon Bento Square

L’idée est de proposer le Mon Bento Square en consigne. En plus de reprendre tous les avantages de Mon Bento (ne contient pas de BPA* et de BPS qui sont des matières dangereuses pour la santé , certfié par des laboratoires indépendants etc.), c’est la plus grande des lunch box, elle permet d’y inclure l’ensemble de nos menus hors plateaux et de prolonger le plaisir. Mais d’autres produits de la gamme nous permettront de proposer des solutions pour les sauces, les baguettes et les Poke Bowl ou Chirachi.

Il existe aussi le system de Twizz de la société lyonnaise Neolid

Quel prix pour la consigne ?

La consigne a un prix. Ces produits sont magnifiques, beaux, bien pensés mais ils ont un coût. La MB square se vend 29€, les récipients à sauce 5,90€, le mug Twizz 19,90€. Vous l’aurez compris, on peut vite finir avec un menu à 90€ alors que le plat en vaut 15€

Alors voilà ce que l’on propose. Déjà, on négocie avec Mon Bento et Neolid pour bénéficier de prix grossiste et diminuer le coût et on on prend également une partie à notre charge. Au final on proposerait la consigne ainsi:

  • La lunch box MB square consigne à 20€
  • Les 2 récipients à sauce consigne 5€
  • Les baguettes rétractables consigne 5€
  • Bol chirashi ou soupe consigne 15€

Les consignes sont remises uniquement avec le plat (contrairement au neuf emballé), et il est possible de se faire rembourser à tout moment la consigne en échange des produits en bon état (que l’on puisse réutiliser et donc tels que le client les a reçu).

Que pensez-vous de l’idée, des prix, du fonctionnement. Pour le moment rien n’est acté même si on a très envie de commencer. On attend vos suggestions 🙂